Voeux du Maire

Discours des voeux du Maire à la population

Le vendredi 8 janvier 2016,
Salle des fêtes de l’Orée de la Bassée
Saint-Germain-Laval

 

« Mesdames, Messieurs, Mes chers amis,

Il y a tout juste un an, le 9 janvier 2015, à cette même heure, nous évoquions ensemble les attentats qui venaient d’ensanglanter notre pays en prenant pour cible les journalistes de l’hebdomadaire Charlie-hebdo et l’hypermarché casher de la porte de Vincennes à Paris.

En manifestant notre émotion et notre compassion aux victimes de ces tragiques événements, nous avions, ici même, formulé le voeu que cette nouvelle année, commencée de si terrible façon, soit synonyme de paix. Dix mois plus tard, le 13 novembre, notre pays était à nouveau frappé, dans sa capitale, par des terroristes, élevés pour la plupart dans son sein, se réclamant d’un islamisme radical, et prenant cette fois pour cible son art de vivre, en visant les spectateurs de la salle de concert du Bataclan et du stade de France, ainsi que les clients attablés sur les terrasses de restaurants des Xème et XIème arrondissements.

En cet instant, nos pensées vont naturellement vers les familles des 130 disparus, vers les 350 blessés qui souffrent encore des séquelles de leurs blessures et vers tous les acteurs de ce drame, qui doivent désormais vivre au quotidien avec les terribles images à jamais gravées dans leur mémoire.

Ces pensées vont aussi vers tous ceux qui nous protègent au quotidien, policiers et gendarmes, soldats, pompiers et secouristes, engagés dans cette lutte quotidienne contre ce nouvel ennemi, sur notre territoire, mais également au MoyenOrient et au Sahel, manifestant ainsi notre détermination à faire face, à ne pas subir, et à surmonter cette épreuve.

Cette détermination, nous la manifestons aussi ce soir, en nous rassemblant nombreux, sans rien changer à nos habitudes, pour cette traditionnelle cérémonie des voeux, que le Conseil municipal souhaite présenter à tous les Saint-germanois, ainsi qu’à tous ceux qui participent à la vie de la commune.

En commençant mon propos, je tiens à saluer toutes les personnalités, qui nous font l’honneur et l’amitié de partager avec nous ce moment de solidarité et de convivialité :

  • Monsieur le Député – Maire de Montereau et Président de la communauté de communes, Yves Jégo excusé représenté par Madame Andrée ZAÏDI,
  • Madame la Conseillère Départementale, Andrée Zaïdi,
  • Monsieur le Conseiller Régional, James CHERON, excusé,
  • Mesdames et Messieurs les Maires des communes amies et leurs représentants,
  • Le Commandant de Police DEYDIER,
  • Le Capitaine ANDRE, commandant le détachement de sapeurs-pompiers de Montereau-Fault-Yonne,
  • Le Trésorier Principal, Monsieur SAMBRAS et ses collaborateurs.

 

L’année qui vient de s’écouler, a été pour Saint-Germain-Laval riche en événements. Elle a été avant tout marquée par la mise en place des rythmes scolaires, qui a quelque peu perturbé la vie de nos enfants, de leurs familles et de la municipalité. Je salue au passage le travail accompli par le groupe de pilotage, composé d’élus, de parents, d’enseignants et de la directrice du centre de loisirs, à partir de questionnaires remplis par les parents d’élèves, qui ont débouché sur une organisation, appréciée par la grande majorité des parents et surtout par les enfants qui aiment se retrouver pour pratiquer les activités proposées par les animateurs.

La mise en place de cette organisation, je le souligne au passage, a été en partie rendue possible, par la mise en service du restaurant scolaire, en mars 2015, réalisation venue compléter l’ensemble des équipements scolaires et périscolaires dont bénéficient nos enfants, et qui leur offrent un cadre propice à leur épanouissement.

Pour clore ce chapitre, je tiens à souligner l’effort que représente pour la commune la mise en place de ces rythmes scolaires, en terme de personnels, en terme de matériels, et surtout en terme financier. Cette réforme, imposée par l’Etat, n’est qu’en partie prise en charge financièrement par celui-ci. Et la commune a du faire face à cette nouvelle dépense, dans un contexte budgétaire de plus en plus difficile, sur lequel je reviendrai ultérieurement.

Comme prévu, en juin 2015, les premiers locataires de la résidence du Clos Vauban, ont emménagé dans leurs nouveaux logements. Nous avons eu le plaisir d’accueillir, bon nombre de jeunes, célibataires ou en couples, qui quittaient avec joie ou angoisse, pour la première fois, le cocon familial, et des habitants plus anciens, venus de Saint-Germain-Laval ou du canton. Tous apprécient le calme et le confort de cette résidence, même si subsistent encore quelques problèmes d’installation, de stationnement notamment. La municipalité est consciente de ces problèmes et est intervenue à plusieurs reprises auprès de Trois Moulins Habitat. Elle étudie en liaison avec ce bailleur social toute solution susceptible de réduire ou de supprimer ces problèmes.

Vous avez pu remarquer en passant dans le centre du bourg, que la réhabilitation de l’ancienne mairie avait été entreprise. La charpente et la toiture ont été entièrement refaites ; de nouvelles fenêtres ont été posées et les volets ont été rénovés. La salle du conseil et des mariages devraient être aménagée en 2016, ainsi que la cour, de manière à pouvoir accueillir les personnes à mobilité réduite. Tout est mis en œuvre, pour qu’en 2017, cette ancienne bâtisse puisse à nouveau accueillir les séances du conseil municipal, les cérémonies des mariages et les élections.

La reprise dans le domaine communal des parties communes de la cité du Pré vert est toujours en cours. L’enquête publique a permis de présenter à Trois Moulins Habitat de nombreuses doléances, qu’ils sont en train d’étudier. Nous reviendrons bien sûr vers les habitants de la cité, dès que des décisions seront sur le point d’être prises.

Le dossier du foyer de vie pour personnes adultes handicapées est lui aussi en bonne voie. Le permis de construire devrait être déposé au début de l’année 2016. Une maquette sera alors mise à la disposition du public en Mairie. C’est un dossier vieux de plus de treize ans qui arrive enfin au bout de sa course, puisqu’il a été lancé en juin 2003. Les conseils municipaux successifs peuvent être légitimement fiers de la pugnacité avec laquelle, ils ont accompagné les responsables de l’Association départementale des parents d’enfants inadaptés, afin de mener à son terme cette réalisation, financée en grande partie par le conseil départemental.

La communauté de communes des deux fleuves a mené en 2015, un important programme de travaux, qui s’est concrétisé par l’aménagement d’une aire de stationnement devant le groupe scolaire de Courbeton, qui améliore la sécurité des enfants, au moment de l’entrée et de la sortie des écoles, la remise à niveau de la rue et de la place Jean Jaurès et de la rue Nelson Mandela, la réalisation d’un passage pour personne à mobilité réduite, qui facilite désormais un accès direct de la cité du pré vert à la rue de Provins.

La zone d’activités Charlotte, sur le site de Merlange, continue à s’agrandir et a vu s’implanter en 2015 trois nouvelles entreprises, portant ainsi leur nombre à 27, employant plus de cent personnes. Parallèlement, les deux derniers terrains de la zone d’activités intercommunales ont été vendus, tandis qu’elle s’apprête à accueillir l’entreprise Icopolymers sur l’ancienne emprise BERT. Cette entreprise, autrefois implantée à Montereau, sur la route de la Grande Paroisse, regroupe sur ce site, ses deux unités de production de Montereau et de Beaucaire, son unité administrative de Meudon, soit près de cent emplois. L’ensemble sera totalement opérationnel en juin 2016, au moment où ERDF livrera la puissance électrique nécessaire au fonctionnement de cette nouvelle usine.

Comme vous pouvez le constater, 2015 a une fois de plus, vu la concrétisation de projets destinés à améliorer les conditions de vie des habitants de la commune et à développer sur zone des emplois de proximité. Cette volonté guidera encore notre action en 2016, en dépit des difficultés de tous ordres, qui ne manqueront pas de surgir.

Outre la fin de la réhabilitation de l’ancienne mairie, que j’ai déjà évoquée, le conseil municipal a prévu de lancer, en liaison avec la communauté de communes, la première tranche du cheminement piétonnier de la cité Saint-Pierre couplée à la rénovation de l’éclairage public. En l’état actuel des prévisions budgétaires, il n’est pas possible, d’envisager d’autres réalisations, tant que ne seront pas connues les dotations et les subventions, que l’Etat voudra bien nous consentir.

Comme vous le savez déjà, les communes subissent, depuis 2014, d’importantes ponctions sur les dotations, dans le cadre de la lutte contre les déficits publics. Ainsi, sur la base des informations fournies par le gouvernement, la commune aura perdu en janvier 2017, 300.000 euros de recettes, qui la contraignent à réaliser dans tous les domaines de sévères économies.

Ainsi, dès 2015, afin d’équilibrer son budget sans augmenter les taux d’imposition, elle n’a pas remplacé deux agents partis en retraite, elle a diminué les indemnités perçues par le Maire, les adjoints et les conseillers délégués, elle a réalisé des économies sur l’éclairage public, désormais éteint entre minuit et cinq heures du matin. Parallèlement, sous la houlette de la communauté de communes, un vaste programme de mutualisation est en cours d’élaboration, de manière à rationaliser les achats, mettre en commun les services, faire la chasse à la moindre économie. Tous les domaines de la vie communale sont concernés : l’achat de papier, de sel de déneigement, de fioul domestique, les abonnements au gaz, à l’électricité et au téléphone, la formation et les visites médicales des agents, les contrôles de sécurité, de manière à limiter au maximum toutes les dépenses de fonctionnement.

Les associations ont continué à s’investir au quotidien dans leurs activités sportives artistiques et culturelles et à organiser les différentes manifestations et festivités, qui jalonnent la vie du village et sont indispensables pour sa cohésion. Je remercie tous leurs membres de leur compréhension, de leur engagement et de leurs efforts.

La dernière manifestation organisée les 20 et 21 décembre, à l’intention des enfants des écoles, pour la venue du père Noël, a connu un vif succès. Merci au Comité des Fêtes et à tous ses bénévoles !

Merci aux enseignants de nos deux écoles, qui participent avec leurs élèves, aux manifestations organisées par la commune. Je veux parler du cross qui réunit les enfants des classes élémentaires et des grandes sections de maternelle, qui constitue désormais un rendez-vous incontournable du calendrier scolaire. Je veux également parler des cérémonies patriotiques et notamment celle du 11 novembre, qui trouvent leur signification dans l’implication et la qualité de la prestation des enfants. S’agissant de nos enfants, comment ne pas remercier au passage nos deux bibliothécaires et leurs bénévoles, pour tout le travail accompli au cours de l’année auprès des enfants, travail d’éveil, travail d’initiation, travail de découverte, autour des livres bien sûr, mais également de tous les supports modernes de la culture et de la communication.

Je n’oublierai pas de remercier aussi, toutes celles et tous ceux qui travaillent au quotidien, au service des habitants :

  • les secrétaires de mairie qui n’ont pas toujours le rôle facile, mais qui savent, en toutes circonstances et parfois sous des reproches non-justifiés, garder leur calme et leur sourire,
  • les agents des services techniques, les ATSEM, les agents d’entretien, le personnel des cantines, de la garderie et du centre de loisirs, qui s’investissent avec dévouement dans l’exercice de leurs fonctions. Je voudrais qu’à cet instant, nous ayons une pensée toute particulière pour Madame PINEAU Odile, agent d’entretien, décédée brusquement ce Lundi 04 Janvier 2016. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille.

 

J’ai conscience d’avoir abusé de votre attention. Il est donc temps de conclure, en remerciant toutes les instances qui nous aident au quotidien : le Député, le Sénateur, le Conseil Départemental, le Conseil Régional, les services de la Préfecture et de la Sous-préfecture, le Trésorier Public et ses collaborateurs, les fonctionnaires de la police nationale et le personnel du SDIS. Ils nous accompagnent au quotidien dans la gestion de la commune et dans la réalisation de tous nos projets.

A l’orée de cette année 2016, et au nom du conseil municipal, je vous adresse à tous et à tous ceux qui vous sont chers, tous mes voeux de santé, de réussite et de bonheur.

Je souhaite que notre village continue sa marche en avant, en développant les services qu’il offre à tous ses habitants, tout en conservant ce cadre de vie agréable, au milieu duquel il fait bon vivre.

Je souhaite que notre communauté de communes poursuive la mise en valeur de son territoire en portant les projets créateurs d’équipements nouveaux et d’emplois, tout en amplifiant les liens de proximité qu’elle a su créer avec ses administrés.

Je souhaite que notre sud Seine-et-Marne, suscite enfin de la part des instances parisiennes un autre intérêt que celui qu’elles manifestent pour ses ressources en eau et ses carrières de granulat.

Je souhaite enfin que notre pays tournant le dos au pessimisme et au dénigrement de soi, retrouve, pour sa jeunesse, le chemin de l’espérance.

Voeux pieux, me direz-vous ! Oui, peut-être, à moins qu’il s’agisse du pieu ancré dans le sol et dès lors synonyme de solidité, de détermination et de foi en l’avenir.

Bonne année à tous, que je vous invite à célébrer en partageant le verre de l’amitié. »

Histoire de Saint-Germain-Laval
Histoire de Saint-Germain-Laval Saint-Germain-Laval est un village atypique du sud Seine-et-Marne, situé aux confins de la Brie, constitué par la réunion d’une série de hameaux éloignés les uns des autres, autour d’un centre bourg qui lui a donné son nom. Pontville, ...

En 1 clic

Albums photos

Météo

Droits et démarches

Marchés publics

Comptes-rendus

TIPI

Menus

Contact

Pour recevoir toutes les infos de Saint-Germain-Laval

S'inscrire à la NEWSLETTER

Image newsletter