Les CM2 à l’Elysée

EDITORIAL DE MME LE MAIRE

Suite à la demande que j’avais faite en Juillet 2018 pour permettre aux enfants de CM2 de l’Ecole élémentaire de Courbeton d’assister aux soirées de l’Elysée, j’ai été ravie de pouvoir annoncer aux 46 élèves qu’ils allaient pouvoir assister à un concert exceptionnel dans la Salle des Fêtes du Palais de l’Elysée le Mardi 13 Novembre 2018.

Nous avons eu, les enfants et moi-même, l’honneur de pouvoir nous entretenir avec le Président de la République. Je lui ai rapidement parlé des problèmes de notre Commune mais, le temps étant limité, la conversation fut rapide. Je lui ai donc écrit pour lui faire part de l’état de notre Commune à ce jour.

Voici le contenu de ma correspondance :

« Monsieur le Président de la République,

Je tiens d’abord à vous remercier de l’exceptionnelle « soirée de l’Elysée » à laquelle les enfants de CM2 de l’Ecole élémentaire de Saint-Germain-Laval ont assisté le Mardi 13 Novembre dernier.

Lors des quelques minutes d’entretien, je n’ai pu, en ma qualité de Maire de Saint-Germain-Laval depuis 2001, vous évoquer les problèmes que nous rencontrons journellement dans la gestion de notre commune semi-rurale moyenne (2893 habitants).

Aussi, sur les conseils de Raphaël COULHON, je me permets de vous faire un bilan rapide de notre situation :

Depuis environ quatre années, les dotations ont considérablement diminué, à savoir 600.000 € cumulées en moins sur cette période. Notre budget de fonctionnement 2018 s’élève à 2.600.000 € et se répartit avec les postes principaux suivants :

  • 40 % pour les salaires de nos 30 agents qui œuvrent dans les services administratifs (4), les services techniques voirie et bâtiments (7), les cantines scolaires (3), l’entretien des écoles et autres bâtiments communaux (4), les écoles maternelles (4), le centre de loisirs (6), la médiathèque (2),
  • 25 % attribués aux enfants, qui sont notre priorité depuis 2001, répartis pour le budget « école », le périscolaire (garderies pré-post scolaires, cantines et centre de loisirs), la médiathèque,

 Quant à nos investissements, nous sommes obligés d’emprunter puisque nous ne disposons que de 100.000 € pour notre CAF nette du remboursement de prêts (capacité d’autofinancement).

Le remboursement de la dette actuelle représente 12 % de notre budget.

De ce fait, nous devons constamment être très attentifs et économes pour nos dépenses à caractère général et, pour maintenir nos investissements, nous multiplions les demandes de subvention auprès des partenaires : Département de Seine-et-Marne, Région Ile-de-France, DRAC, Etat (DETR), Sénat, et autrefois réserve parlementaire par le biais du Député de l’époque (Yves JEGO).

Nous constatons que notre commune qui a très peu de ressources propres, est logée à la même enseigne que d’autres communes de même strate qui, elles, perçoivent des ressources importantes (commerces, autoroutes, carrières, …).

Comment expliquer que le pourcentage de subventions attribué à ces communes « riches » soit identique au nôtre ? Ne pourrait-il pas y avoir un delta permettant aux communes « moins riches » de bénéficier de subventions plus importantes ?

Par ailleurs, comment expliquer qu’un projet d’implantation de panneaux photovoltaïques, certes sur une ancienne décharge dépolluée et sécurisée, ainsi que sur un terrain communal, soit refusé par les services de la DRIEE alors qu’il nous est enjoint de favoriser les énergies propres et renouvelables ? Le Conseil Municipal était très favorable à ces projets qui, malheureusement, ne pourront voir le jour et qui nous aurait permis de recevoir quelques deniers.

Les familles qui composent notre village, sont des anciens, propriétaires depuis 1976-1978 (environ 450 personnes de plus de 65 ans), des couples, dont les deux travaillent, avec une moyenne de 2.500 €/mois, deux à trois enfants à charge, résidant en zone pavillonnaire.

Les autres qui vivent dans les 25 % de logements sociaux de la Commune, sont : soit des familles monoparentales sans grandes ressources ou vivant uniquement d’allocations, soit en situation précaire. Pour ces dernières, le CCAS ne dispose que de 15.000 € pour les aider en priorité à l’achat d’alimentation ou au paiement de factures d’énergie. Nous ne pouvons faire plus car elles sont de plus en plus nombreuses.

Voici en quelques lignes un résumé de notre quotidien qui je l’espère, attirera votre attention et suis à votre disposition si vous souhaitiez avoir de plus amples explications.

Je vous remercie par avance des quelques moments que vous aurez pris pour lire ce courrier.

Recevez, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma haute considération et de mon plus profond respect.

Le Maire, Marie-Claude de SAINT LOUP.»

 

MESSAGE ECRIT A ROBERTO ALAGNA 

Quand nous avons appris que nos CM2 étaient invités et que vous seriez présent nous leur avons fait découvrir quelques oeuvres de votre répertoire car pour eux, c était un univers inconnu.
Je tenais à vous remercier car vous les avez enchantés. Vous étiez tourné vers eux et ils ont eu l’impression que vous chantiez pour eux, que vous partagiez avec eux un mo-ment important.
Nous les avons observés et nous avons vu des élèves avec des étoiles dans les yeux, certains retenaient leur souffle, une a même pleuré et nous a dit que c’était la musique qui en était la cause.
Je tenais donc à vous faire part de leurs réactions et encore merci pour ce moment d’échange.

 

Réponse de Roberto ALAGNA :

« Merci pour votre message !

Je l’ai transmis à Roberto qui en a été très touché car en effet mardi soir, il a chanté pour les enfants et avant tout pour eux.

Je peux même témoigner qu’il a travaillé dur avant la prestation pour leur concocter un programme qui convienne à cette tranche d’âge, choisissant les airs d’opéra en pensant tout particulièrement à eux, et les airs plus légers pour les amuser, traduisant notamment la chanson du petit âne ex-près pour l’occasion.

Il est donc heureux s’il est parvenu à les toucher ou simplement les divertir.

Merci également à vous leur enseignante pour votre présence bienveillante à leurs côtés et ce que vous mettez en oeuvre pour leur faire connaître ces territoires inconnus pour eux que sont l’opéra, la musique classique ou traditionnelle.

Peut être aura t il allumer une petite flamme dans le cœur de l’un ou l’autre de vos petits élèves.

Pour quelqu’un comme Roberto qui adore les enfants et est un grand amoureux de la voix, votre message est superbe, merci de lui avoir fait savoir. »

 

Photos de cet instant exceptionnel pour nos CM2 :

Histoire de Saint-Germain-Laval
Histoire de Saint-Germain-Laval Saint-Germain-Laval est un village atypique du sud Seine-et-Marne, situé aux confins de la Brie, constitué par la réunion d’une série de hameaux éloignés les uns des autres, autour d’un centre bourg qui lui a donné son nom. Pontville, ...

En 1 clic

Albums photos

Météo

Droits et démarches

Marchés publics

Comptes-rendus

TIPI

Menus

Contact

Pour recevoir toutes les infos de Saint-Germain-Laval

S'inscrire à la NEWSLETTER

Image newsletter